Aquadream

A chaque poisson, son UV.

La filtration de l’eau du bassin ne peut être considérée comme une réussite si on n’y trouve pas un système produisant de l’UV. C’est même une nécessité, car l’UV permet de répondre à différents besoins pour un bon équilibre de l’eau. Il permet surtout de détruire massivement les organismes monocellulaires dont particulièrement les algues. En outre si le système de production de l’UV est bien associé au dispositif de filtration, l’eau sera parfaitement oxygénée et les algues filamenteuses n’auront pas le temps de se développer. Cependant, la puissance à programmer pour la production de l’UV n’est pas le même d’un poisson à un autre.

Comment fonctionne un UV dans un bassin ?

Lorsqu’on dispose une lampe UV dans un bassin, une chambre de contact est mise en place à partir de laquelle un rayonnement ultra violet est réalisé. Il s’agit de l’UV-C, une lumière qui est contenue dans la lumière naturelle du jour. Celle-ci est très corrosive, mais n’a aucun impact négatif sur les poissons. Cette lumière s’attaque plutôt aux algues monocellulaires, détruit leurs tissus et empêche ainsi leur développement.

Quelle puissance d’UV à programmer dans le bassin ?

Pour ne pas que l’UV représente un danger pour les êtres vivants présents dans le bassin, notamment les poissons, il est important de bien programmer sa puissance. À ce propos, il faudrait prendre en compte plusieurs éléments auxquels cette puissance s’adaptera. On peut citer par exemple le débit de la pompe, le taux d’ensoleillement et le niveau de pollution. À propos de pollution, celle-ci est plus importante lorsque le bassin contient des poissons, car une charge organique y est créée, de quoi nourrir les algues. La puissance d’UV-C doit alors dépendre de la quantité de poissons présents dans le point d’eau. Généralement pour les espèces comme les poissons rouges, l’uv bassin doit être compris entre 2 et 4 watts par mètre cube, avec une possibilité d’aller jusqu’à 5 watts par mètre cube si le nombre est particulièrement élevé.

Puissance UV indiquée pour le bassin contenant des carpes koï

La carpe koï est un célèbre poisson de bassin de jardin qui délivre une charge organique importante. Cela dit, la puissance de l’UV doit être au minimum de 5 watts par mètre cube. En suivant les conseils professionnels, vous saurez quel temps de contact idéal il est bon de respecter afin de donner un sens à la puissance de l’UV. Si les carpes koï sont par exemple placées dans un bassin de 20 mètres cubes, il sera alors nécessaire qu’il y ait un minimum de 100 W pour que la puissance de 5 watts par mètre cube soit respectée.
 

Les publications similaires de "Aquarium"

  1. 4 Fév. 2016Acheter un kit aquaponie pas cher4593 aff.
  2. 7 Janv. 2016Le rêve d'avoir un bassin de jardin pour ses poissons1463 aff.